Accueil A la une Côte d’Ivoire, des milliers de fidèles suivent les célébrations eucharistiques en direct...

Côte d’Ivoire, des milliers de fidèles suivent les célébrations eucharistiques en direct sur les médias catholiques

PARTAGER
Siège de la Rnc basé à Yopougon , Gabriel gare/Ph DR

Radio espoir et Radio nationale catholique (Rnc), deux médias catholiques, sont chargées de faire vivre la messe aux fidèles, demain, dimanche 22 mars 2020, depuis leurs domiciles.

Pour la première fois, des milliers de chrétiens catholiques Ivoiriens et habitants de la Côte d’Ivoire vont suivre en direct la messe sur les médias catholiques. Une situation inédite que s’apprêtent à vivre les fidèles catholiques, à la maison, demain.

Ce dimanche, la Radio espoir (102.8 Fm) commence la messe à 9h00 et les autres jours de la semaine, dès 6h20. Le chapelet sera proposé aux auditeurs à 9h30 et 20h00. Quant à la Radio nationale catholique, trois horaires sont prévus pour les messes dominicales. Il s’agit de 7h00 ; 9h00 et 11h00. En semaine, les auditeurs sont invités à suivre également des messes, dès 6h15, 12h et 18h sur la chaine 102.5 Fm.

Hormis ces messes retransmises sur les radios catholiques souhaitées par les évêques catholiques, des paroisses comme Notre dame de l’Assomption de Koumassi Prodomo et Saint François d’Assise de Koumassi invitent leurs fidèles à suivre les célébrations également sur Facebook.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, l’Eglise catholique interdit rassemblements, salutations et célébrations pénitentielles

Franck Yves est catholique depuis 10 ans. Comme tous les fidèles, il a pris ses dispositions pour suivre cette messe en direct des ondes, depuis chez lui. « Ce sera la première fois me concernant de suivre une messe en direct, présidée par un ou des prêtres. Je men réjouis. Je verrai comment vivre cela, puisque c’est la toute première fois que, beaucoup comme moi, vont le faire », se prononce Franck Yves.

Suivre la messe sur les ondes de la Radio espoir n’est pas un fait nouveau. C’est ce que pense dame Kouassi qui est une habituée, une fidèle auditrice de la radio catholique communautaire de Grand-Bassam. « Après ma douche du matin, mes enfants et moi, allons-nous asseoir convenablement pour suivre notre messe en direct. Etant donné que les évêques ont décidé que nous restions chez nous à cause du Covid-19 », affirme dame Kouassi.

Mardi 17 mars, la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, avait pris un certain nombre de recommandations, après les 13 mesures complémentaires adoptées par le Conseil national de sécurité (Cns). Ces évêques catholiques avaient demandé à leurs fidèles l’interdiction de tout rassemblement de plus de 50 personnes, des chemins de croix, les pèlerinages, la catéchèse. En ce qui concerne les célébrations eucharistiques, la Conférence épiscopale a proposé que chaque diocèse puisse l’organiser de façon responsable en fonction des normes édictées par le gouvernement.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, Covid-19 : des paroisses catholiques de la province ecclésiastique d’Abidjan s’adaptent aux mesures à leur manière avec des ressentiments

Deux jours après cette décision, des diocèses tels Abidjan, Yopougon, Daloa, Bondoukou etc ont décidé de la suspension des offices eucharistiques durant deux semaines (15 jours). Cette suspension pourrait courir jusqu’à la Semaine sainte et Temps pascal, et pourrait être renouvelée, si besoin en était. Ceux-ci ont souhaité que l’exposition du Très Saint Sacrement soit régulièrement installée sur les paroisses et des messes privées soient dites par des prêtres, en respectant les consignes d’un mètre entre les personnes et pas de salutations manuelles etc.

Magloire Madjessou

PARTAGER