Accueil A la une Côte d’Ivoire, Carte nationale d’identité, Soro s’en mêle

Côte d’Ivoire, Carte nationale d’identité, Soro s’en mêle

PARTAGER
Guillaume Soro s'en mêle et exige une Commission parlementaire d'enquête sur ledit fonds alloués par la Banque mondiale/Ph DR

L’Affaire 30 milliards de Fcfa pour l’édition et la production des Cartes nationales d’identités (Cni) annoncée, il y a quelques jours, par le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué, appelle plusieurs réactions, dont celle du groupe parlementaire Rassemblement de l’ex allié du Rhdp, Guillaume Soro.

L’affaire 30 milliards de FCfa octroyés par la Banque mondiale pour le financement des nouvelles Cartes nationales d’identités (Cni) suscite encore des indignations tant dans les partis d’opposition qu’au sein de la population ivoirienne. Guillaume Soro, président fondateur de Générations et peuple solidaire (Gps) s’insurge contre ce financement reçu par le gouvernement, et qui fait payer  encore un montant de 5 000 FCfa à tout requérant.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, le gouvernement proroge les CNI arrivées à expiration jusqu’au 30 juin 2020    

              

« Le groupe parlementaire Rassemblement s’étonne que malgré le financement obtenu de la Banque mondiale, le gouvernement ivoirien maintienne sa décision de faire supporter les frais d’édition et de la production de la Cni, aux populations malgré un coût total estimé 13 000 Fcfa  par pièce par les experts de la Banque mondiale », s’est insurgé le groupe parlementaire du député de Ferkessédougou, Guillaume Soro.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, des élus de Grand-Bassam offrent 1 million de FCfa aux militants pour se faire établir leurs Cni

Le paiement du montant de 5 000 Fcfa  que l’opposition trouve d’ailleurs exorbitant, et a appelé, à maintes reprises, lors des sessions parlementaires à rejeter cette loi. Qui selon le communiqué, « tous les groupes parlementaires de l’opposition ont appelé à voter non pour le paiement de la somme de 5 000 Fcfa à la population ».

Ainsi, le Groupe parlementaire Rassemblement veut saisir le président de l’Assemblée nationale sur l’utilisation des fonds alloués par l’institution internationale de finance. Mais exige qu’il y ait une Commission d’enquête parlementaire sur l’utilisation dudit fonds.

Magloire Madjessou

PARTAGER