Accueil A la une Côte d’Ivoire, le message poétique du père Abekan aux migrants

Côte d’Ivoire, le message poétique du père Abekan aux migrants

PARTAGER
Père Eric Norbert Abekan/Ph DR

Ils sont très nombreux, ces jeunes ivoiriens et africains, qui chaque jour, ont cette folle envie de partir pour l’Europe ou l’Eldorado à la recherche du bien-être. Pourtant, tant de souffrances, de vicissitudes et de morts les attendent sur ce chemin… Un poème dans lequel père Norbert-Eric Abekan décrit leur souffrance et interpelle les Etats africains.

 PENSEUR OU PENSIF ?

Je ne sais pourquoi

Mon esprit amer

Tel un gros oiseau des mers

Vole, monte, descends et plane sur l’océan de la vie

Qui s’écoule !

 

Oui, mon âme,

Voile noir d’amertume

Reviens sans cesse vers

Des images nocturnes :

Des jeunes gens

Et des jeunes filles

Sur les routes de l’exil

Leur frêle peau grillée

Au soleil ardent du désert

Leur frêle vie brisée

Par les dents de la mer

 

Oui, mon esprit amer

Imbibé de vin des vertiges

Va et vient, tel un bateau ivre

Sur l’océan de la vie

Qui passe.

Et je pense et repense.

Dois-je continuer, assis, sous l’arbre à palabres à me dire

Comment on va faire ?

En regardant toujours

Des enfants mourir de faim

Près des poubelles

De nourritures jetées ?

Nous sommes à l’heure des déchets

A l’heure du ” jetable”

Et des pères et mères de familles meurent, épuisés

Le ventre creux tout près des puits de pétrole

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire, père Abekan menace les sorciers

 

Poète !

Dis-moi avec tes mots magiques

Qui combattent les maux

Le savoir faire

Pour sortir de l’enfer.

Et si l’on créait des conditions de vie plus heureuse et plus humaine ?

 

Et si l’on abattait plutôt

Des murs de méfiance

Pour bâtir

Des ponts de confiance ?

Des jeunes continueraient-ils ?

À marcher sur des chemins mortifères d’un certain Eldorado?

 

Poète !

Chante-moi la chanson

Qui remet debout

Et j’irai jusqu’au bout

Malgré les vents contraires

Avec de vaillants volontaires

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire, Père Abekan, imam Cissé Djiguiba et d’autres distingués ambassadeurs de la paix de l’Unesco

Oui Poète !

Rechante-moi la chanson

Qui remet debout

Car je ne sais vraiment pas

Pourquoi mon esprit amer

Sur la mer de la vie

A le vague à l’âme…

PARTAGER