Accueil A la une 3è sacre des Eléphants : Ce qu’un enseignant d’université dit de Ouattara

3è sacre des Eléphants : Ce qu’un enseignant d’université dit de Ouattara

PARTAGER
Dr Oussou Kouamé Rémi parle de l'impact politique du président Ouattara/Ph DR

Dr Oussou Kouamé Rémi, enseignant-chercheur, sociologue-anthropologue à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, au cours d’une rencontre, mardi 13 février 2024, a félicité nos pachydermes pour cette troisième étoile à la Coupe d’Afrique 2023.

Dr Oussou Kouamé a félicité les Éléphants pour leur 3è sacre. Selon lui, l’impact politique de cette victoire pour le président Alassane Ouattara, qui œuvre toujours pour le rayonnement et le positionnement de la Côte d’Ivoire dans le concert des nations. Les différentes réalisations, depuis son accession à la magistrature suprême, en sont des preuves. Dans un premier temps, à l’endroit des Éléphants de Côte d’Ivoire, il a fait savoir que les Éléphants reviennent de loin.

Lire aussi: Can de l’hospitalité : de Victor Osimhen à Sébastien Haller, les hommes clefs de la finale Nigeria-Côte d’Ivoire

« Après la victoire éclatante des Éléphants contre les Super Eagles du Nigéria, lors de la finale de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can), ce que l’on peut dire d’emblée, c’est que les Éléphants reviennent vraiment de loin. Après une phase de poule plus que ratée qui a conduit au limogeage du coach Jean Louis Gasset qu’il fallait remplacer par son 3è adjoint, Émerse Faé, au pied levé et, où la Côte d’Ivoire n’a sa survie qu’à l’intervention providentielle du Maroc, les Éléphants sont progressivement montés en puissance jusqu’à remporter leur 3è Can contre le Nigeria dans une finale, qui a tenu toutes ses promesses.

le président Alassane Ouattara, qui n’a jamais cessé de croire en eux, ne cessant de leur prodiguer son soutien…

Une chose et une seule a été capitale dans ce succès, l’encouragement du premier capitaine des Éléphants, le président Alassane Ouattara, qui n’a jamais cessé de croire en eux, ne cessant de leur prodiguer son soutien, de sorte à leur faire reprendre, peu à peu, confiance en eux-mêmes, surtout après la débâcle contre la Guinée équatoriale », s’est réjoui le spécialiste en coaching, Dr Oussou Kouamé.

Cette 34e édition de la Can a eu également l’intervention d’une main divine grâce au maestria du président Alassane Ouattara.

Lire aussi: Can de l’hospitalité/ Vainqueurs du trophée : le président Ouattara offre villas et millions aux Eléphants

« Comme un chef d’orchestre, c’est le Prado qui est à l’origine de cette victoire, autant en aval qu’en amont. Bien entendu, il ne figurait pas sur la liste des joueurs sélectionnés mais c’est d’abord, lui qui a pris le solennel engagement d’abriter une compétition d’une telle envergure, tout en étant conscient des nombreux sacrifices à consentir. Ensuite, il a fait preuve d’un leadership exceptionnel en confiant les rôles qu’il faut aux hommes et femmes qu’il faut. Enfin, il n’a eu de cesse d’apporter son soutien aux Éléphants et à la nation ivoirienne », a-t-il confié.

Abordant les infrastructures et l’organisation pratique de la coupe d’Afrique, selon lui, la Côte d’Ivoire a frappé un très grand coup. C’est l’image et la crédibilité du président Alassane Ouattara, dit-il, qui se renforcent. Sans oublier son accession à la magistrature depuis 2011 à la suite de la crise post-électorale de 2010, il n’a cessé de travailler durement pour rehausser l’image du pays dans la sous-région.

Lire aussi: Can de l’hospitalité : Un parti politique lance un message aux Eléphants

C’est l’image et la crédibilité du président Alassane Ouattara, dit-il, qui se renforcent

Pour finir, il a demandé à la population ivoirienne, partout où elle se trouve de montrer au président Alassane Ouattara qu’il mérite notre confiance. « S’appuyant sur le sport comme élément fédérateur, Ouattara a su faire de notre Can, des moments de convivialité, de communion et de réconciliation pour tous les Ivoiriens, de quel que bord politique ou d’origine tribale qu’il soit. Il mérite largement notre confiance pour présider aux destinées du pays, tant qu’il en sera encore capable », soutient Dr Oussou Kouamé.

Eliezer Kekrenou, correspondant régional

PARTAGER