Accueil A la une Presse numérique : Les acteurs à l’école de la professionnalisation

Presse numérique : Les acteurs à l’école de la professionnalisation

PARTAGER
Les personnalités et l'ambassadeur de Chine étaient à l'ouverture de la cérémonie/Ph Credo

L’ambassadeur de la République de Chine, Wan Lee, a procédé ce lundi 31 mai 2021 au lancement de la première édition des Awards de la presse numérique de Côte d’Ivoire.

C’était à l’espace Cgrae au Plateau, en présence de nombreux invités dont le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, des responsables du monde numérique et des directeurs des entreprises de presse. Situant les enjeux de cette rencontre, Joël Gnanzou, président de la presse numérique de Côte d’Ivoire (Pnci), par ailleurs Commissaire général du Salon, a indiqué qu’au départ l’objectif visé par ce salon était la professionnalisation de ce milieu. Mais, a-t-il ajouté, étant donné que cet objectif ne saurait être atteint sans la formation, la Pnci a précisé cet aspect dans les objectifs de cette rencontre.

A ce niveau Joël Gnanzou a fait remarquer que ” 70% des patrons de presse numérique sont issus de la presse papier. Et ceux-ci ne maîtrisent pas forcément les mécanismes” de ce nouvel outil de communication. Le Commissaire général de la première édition du salon numérique leur a dit qu’il était nécessaire qu’ils se forment car, ” vous devez maîtriser votre écosystème. Vous devez être des managers, de bons patrons de presse”.

Cette rencontre est également marquée par la présence des bloggeurs, d’activistes, d’influenceurs. Durant ce salon, des formations sont organisées à leur actif, afin qu’ils sachent monnayer leurs talents pour avoir des gains. Ces awards de la Pnci visent également à récompenser les meilleurs acteurs et entreprises du numérique. Ces distinctions auront lieu demain lors de la cérémonie de clôture de l’événement.

L’ambassadeur de Chine Wan Lee s’est réjoui de la tenue du salon de la Pnci et dit sa volonté pour son pays à accompagner Joël Gnanzou et son équipe pour une presse plus responsable. Une presse qui ne fait pas l’apologie des fake news, mais qui donne des justes et vraies informations.

Aka Ahoussi

PARTAGER