Accueil A la une Côte d’Ivoire, la Cei éclaboussée par une dette de plus de 81...

Côte d’Ivoire, la Cei éclaboussée par une dette de plus de 81 millions de FCfa

PARTAGER
Youssouf Bakayoko, président de l'institution mise en cause/Ph DR

Une entreprise de communication institutionnelle a sommé en justice la Commission électorale indépendante (Cei) à payer sa dette s’élevant à des millions de Francs Cfa.

A quatre jours des élections couplées du 13 octobre, une affaire de millions éclabousse la crédibilité de l’institution organisatrice des scrutins en Côte d’Ivoire. L’entreprise de Communication Ben-K. Consulting Group prestataire de services a assigné, le mardi 2 octobre, la Commission électorale indépendante (Cei) à payer sa dette qui s’élève à plus de 81 millions de francs Cfa.

Cette information a été livrée, mardi 9 octobre, par Dr Benoit Kouassi, directeur général de ladite structure à Abidjan. L’entreprise de Communication Ben- K spécialisée dans la communication institutionnelle depuis des années et dont l’expertise n’est plus à démontrer tant en Côte d’Ivoire que dans la sous-région a préfinancé la campagne audiovisuelle des élections législatives de 2016, en Côte d’Ivoire.

 «Vue la réticence des responsables de cette institution à payer cette dette, j’ai pris un avocat. Le mardi 2 octobre dernier, une sommation de payer la dette a été signifiée à la Cei. L’affaire suit son cours au niveau juridique », a déclaré Dr Benoit Kouassi. « Je veux maintenant dénoncer cette attitude de la Cei qui consiste à ne pas payer ses fournisseurs et prestataires de services sous prétexte que l’Etat ne met pas à sa disposition le budget pour organiser les différentes élections et activités qui relèvent de sa compétence », a déploré le directeur du Group Ben K.

Après les élections sénatoriales organisées le 24 mars 2018, la Commission a fait croire à l’entreprise Ben-K  Consulting que l’Etat ivoirien leur doit des arriérés. Ce qui évidemment ne permettait pas d’honorer ses dettes auprès de ses fournisseurs. Cette malheureuse situation créée justement par l’institution a permis à cette entreprise de mettre la clé sous le paillasson en mettant en chômage technique de nombreux employés et menacés par des particuliers ou radios privées. « Pour ce qui est des législatives de 2016, nous avons vérifié auprès des ministères du Budget et de l’Intérieur. L’Etat a décaissé les fonds. La Cei a bel et bien reçu le budget », a-t-il affirmé.

Joint au téléphone, Inza Kigbafory, chargé de communication de cette institution, reconnait effectivement le montant de 81 millions FCfa dû à l’entreprise Ben K Consulting. « Nous avons été saisis en effet par son avocat sur cette affaire de dette impayée. Nous lui avons dit qu’après les élections régionales et municipales, nous allons voir dans quelle mesure procéder au paiement de la dette, d’ici le 15 octobre », a-t-il réagi. Il a, ensuite rappelé, à toutes fins utiles que « l’entreprise Ben-K Consulting n’est pas d’ailleurs la seule entreprise à qui nous devons de l’argent »

Magloire Madjessou

 

PARTAGER