Accueil A la une Côte d’Ivoire, le club étudiants de l’Unesco organise une journée de restitution...

Côte d’Ivoire, le club étudiants de l’Unesco organise une journée de restitution sur la migration clandestine

PARTAGER
Les membres du club étudiants de l'Unesco de Bouaké/Ph Credo

Le club étudiants pour l’Unesco de l’université Alassane Ouattara de Bouaké (Ceu-Uao) a procédé, mardi 20 mars 2021, au campus 2 de Bouaké à Américain Corner, à une journée de restitution après un forum d’échanges avec les jeunes, qui s’est déroulé à Yamoussoukro du 4 au 6 décembre 2021, par le Bureau d’Abidjan.

Cette journée avait pour but de sensibiliser les participants à privilégier la migration par voies régulières. Plus de 150 jeunes y ont participé et ce projet a pour titre ” Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication”. 

« Cette activité fait suite à un grand forum que nous avons eu du 4 au 6 décembre 2020 à la fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro pour échanger avec les fédérations de jeunesse sur le rôle des médias dans la lutte contre la migration irrégulière des jeunes. Parce que nous avons fait le constat d’où beaucoup de jeunes en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire sont tentés par cette aventure incertaine qui se termine mal », a constaté Gouleï Yves Laurent, Secrétaire national chargé des clubs Unesco universitaires et scolaires de la jeunesse à la fédération ivoirienne des clubs pour l’Unesco. 

Dans ce même élan, Diomandé Krotoumou, 2è adjointe au maire représentante le maire de Bouaké, Djibo Nicolas, s’est réjouie pour cette belle initiative en sollicitant l’appui réel des hommes des médias.  « A chaque fois que je vais quelque part qu’on me parle d’immigration je suis triste. Il faut le dire les mamans sont à 90% responsables parce que se sont elles qui encouragent leurs enfants à partir dans ces pays suite à certaines réalités que nous connaissons », dit-elle. A travers ce séminaire, nous demandons, dit-elle, de l’aide aux médias pour la sensibilisation.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire, les festivités de la 2è édition du ”club Presse ” démarrent du 28 au 29 mai à Bouaké

Ce projet visant à autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias, Boni Claver assistant communication au bureau de l’Unesco, a expliqué le rôle que doit jouer les médias dans leurs ensembles. Pour lui, c’est sur le financement de l’agence de coopération italienne que ce projet a lieu et avec la coopération l’Unesco, un fond a été mis à disposition pour amener les médias à contribuer à la lutte contre la migration irrégulière.

Eliezer Kékrenou, correspondant régional 

PARTAGER