Accueil A la une Côte d’Ivoire, père Abekan demande pardon et exhorte les Ivoiriens à privilégier...

Côte d’Ivoire, père Abekan demande pardon et exhorte les Ivoiriens à privilégier la paix et l’unité

PARTAGER
Père Abekan demande pardon aux Ivoiriens/Ph DR

Depuis des années, l’abbé Norbert-Eric Abekan, curé de la paroisse sainte Famille de Riviera II Cocody de l’archidiocèse d’Abidjan, s’évertue, écrit, s’égosille, interpelle à chaque situation grave que traverse son pays, le peuple de Côte d’Ivoire et l’Afrique à prendre conscience de la nécessité de la paix et de l’unité. La Côte d’Ivoire à la croisée des chemins, à l’ère de la présidentielle du 31 octobre 2020, sa plume se fait encore plus retentissante. L’intégralité de sa contribution.

A ma sœur Ivoirienne 

A mon frère Ivoirien

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es!

Je m’adresse aussi à toi ma sœur Africaine, mon frère Africain.

J’ai été au Rwanda.

Ce pays que j’avais vu complètement à terre, est aujourd’hui, à jamais debout! J’ai découvert la clef de sa Résurrection en passant un jour dans une rue de Kigali sa capitale. J’ai demandé à un Rwandais qui passait:

Monsieur, s’il vous plaît : « Êtes-vous Hutu ou Tutsi? »Eeh!

D’où venez-vous? Me demandait-il tout surpris.

Je ne suis ni Hutu ni Tutsi. Je suis Rwandais!!!

Ma Sœur Ivoirienne

Mon Frère Ivoirien voici le chemin à suivre, voici l’exemple à imiter! Dans ta profonde conscience, dans ta grande liberté, tu as choisi d’être pro un tel, pro un tel autre. Et regarde comment tu as entraîné ton pays dans l’iceberg, tel le bateau Titanic. Il s’est brisé en deux. Les conséquences étaient désastreuses et nous continuons de sentir l’onde de choc.

  • Je ne veux plus que mon beau pays la Côte d’Ivoire connaisse encore le sort du bateau Titanic!

Aujourd’hui, amnésique, tu choisis d’être pro un tel, pro un tel autre, certes la vie est faite de choix mais retiens que les mêmes causes produisent les mêmes effets.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, le message réconfortant du père Abekan aux victimes et malades du Covid-19

Moi j’ai décidé d’être pro Afrique, pro Côte d’Ivoire ! Je veux que Mère Afrique mon Continent soit uni et debout. Je ne veux plus que mon beau pays la Côte d’Ivoire connaisse encore le sort du bateau Titanic!

Que ceux du Nord, ceux du Sud, ceux de l’Est, ceux de l’Ouest, en passant par ceux du Centre, soient à jamais unis comme les couleurs Orange- Blanc- Vert, unies pour former un seul et même tissu, le tissu social dans la disciple et le travail bien fait, loin du virus de la corruption, la Côte d’Ivoire, alors émergera des eaux boueuses et tumultueuses des querelles, du népotisme et l’ethnocentrisme…

  • Et je pleure profondément mes fautes, mes erreurs du passé. Je me mets aujourd’hui à genoux pour demander pardon !

Oui, je suis Pro Afrique. Je suis Pro Cote d’Ivoire. Et je pleure profondément mes fautes, mes erreurs du passé. Je me mets aujourd’hui à genoux pour demander pardon !

Pardon au Président Felix Houphouët-Boigny. Je t’ai humilié. Je t’ai traité de voleur et ma conscience fait remonter en moi, mes cris de colère : Houphouët Voleur, Houphouët voleur! Pardon!

Pardon au Président Henri Konan Bédié. Je t’ai humilié. J’ai fait un coup d’État, je t’ai chassé tel un malpropre de ton fauteuil présidentiel  sans te laisser achever ton Mandat. Pardon!

Pardon au Président Robert Gueï. Tu étais venu balayer la maison Ivoire que tu trouvais sale et c’est moi qui t’ai balayé de la surface de la terre en te tuant, toi et quelques membres de ta Maisonnée. Pardon!

Pardon au Président Koudou Laurent Gbagbo, j’ai rendu ingouvernable ton pays, j’ai scindé ton pays en deux et je t’ai humilié en te conduisant à la CPI, Pardon!

Pardon au Président Alassane Ouattara. Je t’ai humilié en t’utilisant; Quand tu m’arrangeais et que tu faisais mon affaire, tu étais Ivoirien pure sang. J’étais prêt à me coucher pour que des gens passent sur mon corps pour toi. Quand tu ne m’arrangeais plus, tu étais étranger, Burkinabè, rentre chez toi, Pardon!

Et le peuple tel les herbes sous des pattes des Éléphants qui se battent est piétiné. Le peuple le plus grand perdant. 

A lire aussi: Côte d’Ivoire, réconciliation, présidentielle 2020, Houphouët-Boigny, Ouattara, Bedié, Gbagbo…Père Abekan fait le grand déballage

Je demande pardon à mon peuple exploité dans tous les sens. Mon peuple utilisé comme un bouclier humain, mon peuple traité comme du bétail, un bétail électoral et c’est tout!

  • Peuple de Côte d’Ivoire, je te demande pardon! J’ai fait passer mes intérêts personnels

Peuple de Côte d’Ivoire, je te demande pardon! J’ai fait passer mes intérêts personnels: ma famille biologique, ma famille politique, ma famille régionale, ma famille religieuse avant tes intérêts. O mon peuple exploité, je te demande pardon!

Oui, nous avons tous tort.

Nous avons tous écouté le diable

Demandons pardon à Dieu 

Et comme il n’est jamais trop tard pour bien faire. Je propose ceci: Ivoiriens, Ivoiriennes, habitants de ce beau pays aux multiples richesses. Retrouvons-nous tous autour de la table ivoire pour un dialogue constructif, pour la paix des braves, à l’image des grandes rencontres nationales initiées par celui qui a dit un jour du 7 août 1960: ” En vertu du droit inaliénable qu’a tout peuple  de disposer de  lui-même, je proclame solennellement en ce jour béni du 7 août 1960 l’Indépendance de la Côte d’Ivoire ” 

C’était la voix du Président Nanan Félix Houphouët-Boigny. Que Dieu l’accueille en son ciel!

Les élections d’accord

Le dialogue d’abord!

Ivoiriens, Ivoiriennes dans un esprit d’humilité, acceptons de faire taire nos querelles et dans le silence, asseyons-nous pour le dialogue. Je propose une grande journée de pardon pour pleurer ensemble nos fautes avec tous et toutes réunis sans exclure personne et que nos pleurs fassent fleurir une paix sincère et durable pour la Côte d’Ivoire, terre d’espérance. 

PARTAGER