Accueil A la une Le Sanwi célèbre son fils devenu Evêque auxiliaire de Bouaké

Le Sanwi célèbre son fils devenu Evêque auxiliaire de Bouaké

PARTAGER
Mgr Jacques Ahiwa célébré par ses parents Agni d'Aboisso/Ph Credochristi.com

Le peuple Sanwi a célébré dans la ferveur son premier évêque, Mgr Jacques Ahiwa, le dimanche 18 juillet 2021, à Krinjabo, dans la capitale du Sanwi.

Venus de Maferé, d’Ayamé, d’Adiaké, d’Aboisso, les Agni du Sanwi mais aussi les fidèles chrétiens d’une manière générale se sont retrouvés le dimanche 18 juillet 2021, à Krinjabo (Aboisso) pour célébrer l’un des leurs, à savoir Mgr Jacques Ahiwa Assanvo, premier évêque du Sanwi. Aussi la ville d’Abidjan et des autres villes du pays, dont Bouaké, ces chrétiens ont pris place sous les bâches dressées sur le terrain du village, où a eu lieu la messe en l’honneur de Mgr Jacques Ahiwa, fils de Krinjabo et évêque auxiliaire de Bouaké.

Partie de l’entrée du village, c’est à 10 h 30 mn que la procession des prêtres et évêques conduite par la fanfare a fait son entrée sur le lieu de la célébration eucharistique. Puis, sous le rythme des cantiques du chœur du Sanwi, les prêtres (la plupart) se sont installés sous les bâches qui leur étaient réservées, tandis que les évêques dont le Nonce Apostolique Mgr Paolo Borgia, Raymond Ahoua, évêque du diocèse de Grand Bassam et Paul Dacoury-Tabley, évêque émérite du diocèse et de nombreux prêtres ont pris place à l’autel dressé pour la circonstance.

Lire aussi: Côte d’Ivoire, Mgr Jacques Ahiwa ordonné, ce samedi, évêque auxiliaire du diocèse de Bouaké, fait des confidences

Dans son homélie, le père Michel Aka Boa, deuxième prêtre du Sanwi qui a rappelé que c’est le Sanwi qui a été la porte d’entrée de l’évangélisation de la Côte d’Ivoire, s’est réjoui qu’enfin un fils de cette région soit devenue évêque. Puis, il s’est adressé à Mgr Jacques Ahiwa, en s’appuyant sur l’Évangile du jour.  A l’instar de Jésus qui a eu pitié de la foule, ” vous devez avoir pitié, être soucieux de la santé des brebis et même être soucieux de la brebis perdue qu’il faudra aller chercher”.

Mais pour que le Sanwi soit débout, il faut que ses fils et ses filles cultivent la paix, la réconciliation et l’union. L’entente, c’est le vœu le plus cher de Mgr Jacques Ahiwa, dira le père Michel Aka Boa…

Ensuite, s’adressant au peuple Sanwi, il leur a dit, ” aujourd’hui, le Seigneur a choisi l’un de tes fils qu’il a investi de la plénitude de son pouvoir. Il lui a donné le bâton de commandement pour te nourrir de la parole qui met l’homme debout, qui va mettre le Sanwi debout”, a-t-il prophétisé. Mais pour que le Sanwi soit débout, il faut que ses fils et ses filles cultivent la paix, la réconciliation et l’union. L’entente, c’est le vœu le plus cher de Mgr Jacques Ahiwa, dira le père Michel Aka Boa qui a prié les Agni de ne pas abandonner leur enfant ” seul à la table de la paix, de la réconciliation”.

A la fin de son homélie, le père Michel Aka Boa qui est également curé de la paroisse Sainte Famille d’Akromiabla de Koumassi a exprimé sa foi de voir d’autres vocations naître dans le Sanwi qui va plus se consacrer à Dieu.

Lire aussi: Côte d’Ivoire, Mgr Jacques Ahiwa aux politiques : « Un peu de respect et d’attention pour le peuple, pour les faibles, les démunis ».

Intervenant à la fin de la messe, Aka Aouelé, président du conseil général du Sud-Comoé et Pco, a béni le Seigneur pour la réussite de cet événement. S’adressant à Mgr Jacques Ahiwa, il lui a dit, ” que votre vie soit un témoignage pour le peuple de Dieu”.Son intervention a été suivie de la remise des présents à l’évêque. Parmi les dons qui lui ont été faits figure une voiture (4×4) d’une valeur de 30 millions f CFA, offerte par le chef de l’État.

Ahoussi Aka, envoyé spécial à Aboisso (Krinjabo)

PARTAGER