Accueil A la une Côte d’Ivoire, des manifestations à Daoukro, Daloa, Gagnoa, Dabou contre le 3e...

Côte d’Ivoire, des manifestations à Daoukro, Daloa, Gagnoa, Dabou contre le 3e mandat du président Ouattara

PARTAGER
Des manifestants contre le 3e mandat de Ouattara, à Dabou, ce matin/Ph F.D

Ce lundi 10 août 2020, quelques manifestations contre un 3e mandat présidentiel du chef de l’Etat ont été constatées dans les grandes villes du pays, dont Daloa, Gagnoa, Daoukro et Dabou

De nombreux jeunes des villes de l’intérieur telles Daoukro, Daloa, Gagnoa et Dabou ont érigé, ce matin du lundi 10 août 2020, des barrages et incendié des pneus pour exprimer leur ras-le-bol contre un 3e mandat que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, souhaite briguer pour la présidentielle d’octobre prochain. A Daoukro, des jeunes manifestants ont érigé des barrages au Carrefour nord-sud. Les supermarchés et commerces ont fermé. De nombreuses voies d’accès bloqués. “Nous avons décidé de manifester ce matin contre ce 3e mandat du président Ouattara. Nous voulons simplement la paix et non la guerre ou une autre crise dans ce pays. On est épuisé des fusils et autres”, s’est plaint Koffi, un manifestant. Concernant la ville de Daloa, les manifestants ont brûlé également des pneus dans le quartier de Gbokora et sur l’axe Daloa-Vavoua. Les forces de l’ordre présentes ont dispersé ces mouvements de colère.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, 3e mandat de Ouattara, ce que dit le ministre Sidi Touré

A Gagnoa, tôt le matin, vers 5h, ils sont sortis massivement pour ériger des barrages à Garahio et au carrefour Zapata. Des manifestants pour la plupart dénoncent la décision du président de la République de briguer un autre mandat et surtout de ne pas respecter la parole donnée, en mars 2019, de ne pas se représenter pour un troisième mandat.

A lire aussi: Retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire : « Il est sous le coup d’une poursuite judiciaire à son encontre », ministre Sidi Touré

A Dabou, à quelques kilomètres d’Abidjan, selon un témoin, il y a eu quelques manifestants qui ont saccagé des magasins mais très vite gazés par les forces de l’ordre. Ces derniers avaient manifesté sur la voie principale, précisément la Place Bédié à taxi gare. A l’heure où nous écrivions, le calme est revenu dans certaines villes du pays.

Maryl Goré-Avih

PARTAGER