Accueil A la une Côte d’Ivoire, réhabilitation du Chu de Yopougon, voici les mesures mises en...

Côte d’Ivoire, réhabilitation du Chu de Yopougon, voici les mesures mises en place pour les patients

PARTAGER
Le Chu de Yopougon fermé dès demain. Ce qui est prévu pour les patients.../Ph DR

Le Conseil des ministres, du mercredi 30 octobre 2019, s’est penché sur la situation de la fermeture et de la réhabilitation du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, à Abidjan. Une communication du ministère de ce département a été entendue, afin d’assurer un service minimum pour les patients et le stage des étudiants.

Le Chu de Yopougon dont les travaux de réhabilitation estimés à 50 milliards de FCfa ont été confiés à l’entreprise Setao-Bouygues qui dispose d’un délai de 36 mois pour rendre l’établissement hospitalier à la population. Par ailleurs, voici les dispositions prises pour assurer le service minimum pendant cette période de travaux.

« Dans le cadre du programme gouvernemental de réhabilitation des hôpitaux publics, le Chu de Yopougon qui ne répond plus aux exigences de ses missions sera totalement fermé au public à partir du 1er novembre 2019. Les travaux de réhabilitation complète de cet édifice sanitaire débuteront en janvier 2020 pour une durée de 36 mois », rapporte le communiqué du Conseil des ministres.  

Les patients du Chu bénéficieront pendant la durée des travaux une continuité du service et un minimum de soins. A cet effet, le Conseil a adopté des mesures d’atténuation des perturbations et des désagréments consécutifs aux fermetures des différents services du Chu.

« La création et le maintien, sur toute la période des travaux de réhabilitation du Centre hospitalier universitaire de Yopougon, d’un comité de suivi et de pilotage de la continuité de service ; la mise en œuvre d’un plan de communication pour l’information continue des populations ; la mise en place d’un dispositif de régulation de l’offre de soins et de développement d’un sous-système spécifique d’information sanitaire sur la période ;le renforcement des moyens de transfert des patients entre les structures sanitaires par la mise en place d’un dispositif de transport hospitalier constitué de 3 ambulances pour assurer les évacuations d’urgences », a-t-il énuméré comme mesures durant cette période de réhabilitation.

Par ailleurs, le Conseil mentionne que ce dispositif sera précédé d’une flèche pour assurer la fluidité des évacuations. Sans omettre également la réorganisation des enseignements et des stages des étudiants au sein des établissements sanitaires d’accueil.

Pierre Grah Awoyo

PARTAGER