Accueil A la une Déguerpissement des quartiers précaires : Bacongo et le père Abekan se sont...

Déguerpissement des quartiers précaires : Bacongo et le père Abekan se sont parlé

PARTAGER
Père Abekan valorise les femmes par son poême /Ph DR

Depuis plus d’un mois, le ministre-gouverneur du District d’Abidjan, Cissé Ibrahima Bacongo, casse tous les quartiers précaires de la ville d’Abidjan, en commençant par Gesco, la commune de Yopougon. Ces démolitions des bidonvilles laissent les personnes dans un état de détresse et désolation. Le ministre gouverneur Cissé Bacongo et le père Eric-Norbert Abekan se sont parlé, mardi 27 février 2024, à l’église Saint Jacques des II Plateaux Cocody Abidjan.

Malgré les appels des hommes politiques et aux respects de la vie de la personne humaine, le ministre-gouverneur n’entend rien. Et, après le poème du père Abekan, hier, sur ces démontions de quartiers précaires non justifiées, et dont des milliers de familles se trouvent dans la rue, une rencontre s’est tenue, ce mardi, à l’église Saint Jacques des II Plateaux Cocody.

« Le District d’Abidjan voudrait rassurer les populations que les 176 sites ne feront pas l’objet de déguerpissement ni de démolition systématique. Il s’agira, de façon précise, de procéder à l’élimination de la cause des risques identifiés, notamment dans les cités, des quartiers ou sous-quartiers (exemple : un ou des bâtiments, un ou des dépôts ou des constructions anarchiques, des objets et/ou ordures de diverses natures… », a déclaré le ministre gouverneur, Cissé Bacongo, à la suite de sa rencontre avec le père Abekan.

Le District d’Abidjan voudrait rassurer les populations que les 176 sites ne feront pas l’objet de déguerpissement ni de démolition systématique

Avec cette rencontre d’aujourd’hui, on espère que le ministre-gouverneur respectera sa parole et permettra aux habitants d’avoir un peu de dignité. Rappelons que les quartiers Cinq étoile, Petit Paris, Judé dont Gesco de Yopougon ont été démolis, en janvier. Le maire de Yopougon Adama Bictogo avait exprimé son mécontentement, après cette situation.

Magloire Madjessou

PARTAGER