Accueil A la une Délestage en Côte d’Ivoire : L’Etat et Ci-Energies sont responsables…

Délestage en Côte d’Ivoire : L’Etat et Ci-Energies sont responsables…

PARTAGER
Exif_JPEG_420

Le délestage d’électricité est de la responsabilité de l’Etat et de sa structure Ci-Energies et non de la volonté de la Cie, selon Kouamé Yao Augustin, président du Conseil des consommateurs du district d’Abidjan, qui s’est prononcé, sur la situation, le 6 mai 2021, dans la commune de Port-Bouët.

Kouamé Yao Augustin est le président du Conseil des consommateurs du district d’Abidjan (Ccda). Rencontré à Port-Bouët, il s’est prononcé sur le problème de délestage en Côte d’Ivoire. Selon lui, ” la Compagnie ivoirienne d’électricité -Cie n’est pas responsable du délestage qui se passe actuellement”. Cette responsabilité est imputable à l’Etat de Côte d’Ivoire, représenté par Ci-énergies, a-t-il indiqué.

Au début, explique-t-il, « nous avons cru que c’était la Cie qui était à la base de ce fait.” Mais après enquête, ” nous nous sommes rendus compte que c’était une panne survenue à la centrale d’Azito qui a provoqué les coupures intempestives de courant. » ” Poursuivant nos enquêtes, nous avons remarqué que concernant le secteur de l’électricité, l’Etat n’a pas fait assez d’investissements” a déploré le président du Ccda. 

Qui a, en outre, dénoncé la vétusté des installations électriques.” Nous avons remarqué lors de nos enquêtes que sur la route de Grand-Bassam, à Dabou, (…) même ici à Port-Bouët, qu’il y a beaucoup d’installations électriques qui datent de plus de 50 ans. On a vu des lampadaires qui datent de plus de 30 ans abîmés sans être réparés”. C’est ce constat qui fait dire à Kouamé Yao Augustin que le délestage se justifie par le fait que le peu d’investissements réalisé par les autorités est devenu inopérationnel. Donc incapable de fournir normalement de l’électricité à la population ivoirienne.

Pour lui, étant donné que le secteur de l’énergie en Côte d’Ivoire est la propriété de l’Etat, la Cie ne saurait être responsable du délestage qui frappe le pays. La Cie et l’Etat de Côte d’Ivoire sont liés par un contrat de concessionnaire, c’est-à-dire que la Cie vend l’électricité pour l’Etat. Elle n’est donc pas propriétaire. Le seul propriétaire, c’est l’Etat, donc il est le seul responsable du phénomène de délestage dont vit le pays, accuse-t-il.

Kouamé Yao Augustin qui reconnaît que les barrages ne contiennent plus assez d’eau pour fournir le pays en électricité, se demande pourquoi les autorités ne se tournent pas vers les énergies renouvelables pour résoudre ce problème. Pour lui, l’usage des énergies renouvelables reste la seule solution pour faire face au délestage. C’est la raison pour laquelle, il demande aux gouvernants d’opter pour ce type d’énergie.

LIRE AUSSI: Fête du travail : les centrales syndicales évoquent la Covid-19, l’électricité et la libération des prisonniers

Aussi, le président du Conseil des consommateurs du district d’Abidjan, demande-t-il, aux populations de ne pas détruire les installations de la Cie. Car, en le faisant, non seulement c’est un acte anticivique, mais c’est détruire ” nos acquis”. Kouamé Yao Augustin n’a pas manqué de dénoncer les redevances et diverses taxes prélevées aux contribuables sur les factures de courant pour plusieurs buts, dont l’extension du réseau électrique en zone rurale. Mais cet objectif ne semble pas être atteint, car de nombreux villages ne sont toujours pas électrifiés selon lui. Avant d’appeler les autorités à effectuer l’électrification des villages pour le bonheur des populations.

Aka Ahoussi

PARTAGER