Accueil A la une Grossesses : l’Aibef organise un camp de vacances pour l’éducation sexuelle saine...

Grossesses : l’Aibef organise un camp de vacances pour l’éducation sexuelle saine des adolescentes

PARTAGER
Les adolescents formés sur l'éducation sexuelle saine par l'Aibef/Ph Credo

Face au phénomène récurrent des grossesses contractées par les adolescentes en période des vacances scolaires, l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (Aibef) a organisé du 17 au 20 août 2021, au lycée professionnel de Man, un Camp de vacances pour l’éducation sexuelle saine des adolescents et jeunes de 10 à 25 ans.

Paul Philippe N’Guessan, Président national du mouvement d’action des jeunes de l’association ivoirienne pour le bien-être familial, a expliqué que ” le camp des vacances pour l’éducation sexuelle saine des adolescents et jeunes” s’inscrit dans la promotion du comportement sexuel sain et responsable chez les adolescents et jeunes, de 10 à 25 ans, afin de lutter efficacement contre les grossesses précoces, non désirées et les avortements clandestins, qui créent assez de mortalités chez les adolescents et jeunes.

Puis, Paul Philippe N’Guessan a signifié qu’aucun adolescent ou jeune ne sera mis en marge dudit projet et des thématiques, qui seront étudiés durant ces quatre jours au lycée professionnel de Man, sis au quartier Gbêpleu.

Lire aussi: Violences basées sur le genre : des chiffres plus qu’alarmants…des survivants encore sous le choc

Tous nous savons que la question de la sexualité et celle de la reproduction concerne tout le monde. C’est pour cela que quel que soit le niveau d’étude de ces adolescents et jeunes, les activités, qui se tiendront pendant ces cinq jours dans ce camp ont leur importance pour tous ces jeunes“, a fait savoir Paul Philippe N’Guessan. 

En effet, ces camps sont à leur 4è édition. ” Pour la première édition tenue en 2016, nous étions à Yamoussoukro. Quand en 2018, c’était à Dabou qu’ont eu lieu ces activités. Et pour la 3è ces activités se sont tenues à Adzopé. Mais à chacune de ces éditions, nous réunissons entre 100 à 250 jeunes. Cependant, pour cause de Covid19, les jeunes ciblés cette année 2021, sont à Man au nombre de 50, Bondoukou au nombre de 50 et à Bouaké au nombre de 50 également. Ainsi, nous sommes parvenus à toucher le nombre traditionnel de nos cibles, qui se situe de 100 à 250 personnes. Mais une chose est qu’on respecte, les mesures barrières, via le port des masques, du lavage des mains(..)”, soutient-il.

Lire aussi: Université de Man : le président fait le bilan académique de son institution 2020-2021

A sa suite, le Coordonnateur régional de l’Aibef à Man, Marius Gnamien, faisant savoir les objectifs de sa structure, qui en est l’initiatrice et soutenue dans cette tâche par l’Unfpa, a dit que l’objectif majeur de ce camp est de donner une éducation pour une vie saine à cette jeunesse. Pour lui, une jeunesse bien éduquée et informée sur les grossesses précoces, les grossesses non désirées, les avortements clandestins, et qui en plus est sainement occupée, pendant les vacances et même à toutes les autres périodes de l’année, finie par être une jeunesse très responsable de ses actes.

Alain Zigo, Correspondant régional

PARTAGER