Accueil A la une Pisciculture : Cissé Awa veut professionnaliser le secteur dans le district des...

Pisciculture : Cissé Awa veut professionnaliser le secteur dans le district des Montagnes

PARTAGER
Le secteur piscicole veut être professionnalisé dans le district des Montagnes/Ph Credo

Le secteur piscicole entend prendre son envol dans le district des Montagnes. Dame Cissé Awa, Présidente de la Fédération de la diaspora ivoirienne, a annoncé, mercredi 8 septembre 2021, son intention de faire du secteur piscicole une entité pourvoyeuse de devises et d’emplois dans les régions de Tonkpi, Guémon et Cavally.

Rechercher des financements auprès de toutes les grandes institutions telles que la Fao, la Bad, l’Union européenne (..), afin de professionnaliser le secteur piscicole et accroitre aussi bien la production en poissons et particulièrement en tilapia.

 ” Je suis fille du district des Montagnes, c’est à ce titre qu’en ma qualité de vice-présidente du collectif des pisciculteurs, je veux apporter ma contribution à l’évolution de ce secteur dans lequel je figure depuis 6 mois avec 7 étangs. Ma mission sera de rechercher des fonds auprès des institutions internationales et nationales. Voilà pourquoi j’ai initié cette journée consacrée au secteur piscicole. Mieux, nous entendons institutionnaliser cette journée, afin qu’elle se répète chaque année de façon à permettre aux acteurs de ce secteur, annuellement de réfléchir au devenir de leur corporation. Voilà pourquoi, j’exhorte nos membres à la formation des jeunes pour la relève“, a expliqué Cissé Awa. 

Satisfait, le Directeur régional de la production animale et des ressources halieutiques, Koutouan Mathieu, a affirmé que le secteur piscicole sortira de l’amateurisme afin d’avoir une dimension industrielle. Car, le réel objectif pour ce secteur est de produire 300.000 tonnes de poissons, dont 57.000 tonnes pour le tilapia.

C’est pourquoi, le directeur régional des ressources halieutiques s’est réjoui de la formation des acteurs de ce secteur sur les techniques de base piscicole, la gestion sur la comptabilité simplifiée, la gestion coopérative. Pour lui, avec les 82 étangs existants, la région du Tonkpi peut à elle seule produire plus de 900.000 tonnes de poissons tilapia.

 Alain Zigo, Correspondant régional

PARTAGER