Accueil A la une Côte d’Ivoire, Adjoumani à ses détracteurs:«Ce n’est pas Bédié qui m’a fait »

Côte d’Ivoire, Adjoumani à ses détracteurs:«Ce n’est pas Bédié qui m’a fait »

PARTAGER
Le porte parole du Rhdp, Kouassi Kobenan Adjoumani/Ph DR

Dans le cadre de l’émission Nouvelle chaîne ivoirienne (Nci) 360, Kouassi Adjoumani Kobenan, ministre de l’Agriculture et du Développement durable et ex proche collaborateur du président Henri Konan Bédié, devenu aujourd’hui porte-parole principal du Rhdp, a insisté que son ascension politique n’est pas le fait de Bédié.

Kouassi Kobenan Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement durable et porte-parole du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), a cloué le bec à ses détracteurs sur son ascension politique qui serait le fait du président Henri Konan Bédié. « Les gens disent que c’est M. Bédié qui vous a fait. Non. Il faut que je dise à ces personnes que ce n’est pas Bédié qui m’a fait. J’ai été député depuis 1995, et je ne connaissais pas Bédié. Depuis 1995 à aujourd’hui, j’ai été élu régulièrement», a répondu Kouassi Kobenan Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement durable.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, Adjoumani Kobenan fait de graves révélations sur les origines d’Houphouët-Boigny et Bedié

Cet ex porte-parole du Pdci-Rda a indiqué, lors du coup d’état de 1999, qui a vu la perte du pouvoir politique par le président Henri Konan Bédié, c’est encore lui qui se promenait de ville en ville pour parler au nom du président déchu. « A cause du président Bédié, j’ai été traduit devant les tribunaux. Mes avocats ont été, certes, engagés par le Pdci-Rda, mais c’est moi qui ait payé leurs honoraires », a-t-il rappelé.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, un Sénateur explose : « Bédié et ses suiveurs de Daoukro se sont trompés d’époque»

Transfuge du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire, Kouassi Adjoumani s’offusque qu’il soit traité de l’aile dur, de tenir des propos virulents contre l’ex président de la république de Côte d’Ivoire de 1993 à 1999. « Quand j’étais au Pdci-Rda, j’étais le porte-parole. Quand ça chauffait, c’est moi qu’on envoyait parler pour dire les mêmes vérités aux autres. Pourquoi, aujourd’hui, ne sont-ils pas contents quand je le fais pour les autres ? », s’est plaint le ministre.

Magloire Madjessou

PARTAGER