Accueil A la une Rencontre Gbagbo-Ouattara : Mgr Ignace Bessi : ” Que ce soit...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : Mgr Ignace Bessi : ” Que ce soit une rencontre de vérité”

PARTAGER
Mgr Ignace Bessi Dogbo, Evêque de Korhogo /Ph Credochristi

A l’issue du Conseil des ministres du 21 juillet 2021, le Porte-parole du gouvernement, le ministre Amadou Coulibaly, a annoncé que le président Laurent Gbagbo et son successeur Alassane Ouattara se rencontreront le 27 juillet 2021 au palais présidentiel.

Interrogé le 23 juillet 2021, sur les antennes de la radio de la Paix, Mgr Ignace Bessi, président de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, a souhaité que ce soit une rencontre de vérité.  « Nous ne pouvons suggérer que ce soit une rencontre de vérité. En toute chose, la vérité est importante », a-t-il insisté. 

Mais, cette vérité doit se dire dans l’amour. « qu’on se dise la vérité mais, dans l’amour », a suggéré l’évêque.  Qui n’a pas manqué d’exprimer sa joie face à cette rencontre qu’il qualifie d’historique. L’évêque a rappelé que déjà, dans les années antérieures, l’église catholique à travers sa lettre pastorale intitulée, ” l’église en Côte d’Ivoire au service de la réconciliation, de la justice et de la paix”, avait souhaité ces rencontres « entre autorités politiques pour qu’à travers ces dialogues, on puisse aboutir à la réconciliation. »

Lire aussi: Viste aux prisonniers : le gouvernement refuse l’autorisation à Gbagbo

Mgr Ignace Bessi a fait remarquer que ces échanges sont un virage très important pour le pays. Puis, a rassuré les ivoiriens que leurs prières accompagneront ces rencontres afin que ” ce virage décisif pour notre pays ne se mue pas en mirage”. Interrogé aussi sur les états généraux de l’école ivoirienne, il a répondu, ” pour nous, les états généraux sont la bienvenue pour aider l’école ivoirienne à prendre en compte l’aspect de l’instruction, mais aussi l’aspect de l’éducation de l’homme”. 

Pour lui, il ne faut pas apprendre les mathématiques seulement à l’homme, mais il ” faut l’éduquer aux valeurs de vérité, d’honnêteté, de paix, de travail acharné pour que notre pays participe à son propre développement et au développement du continent”. L’évêque a dénoncé quelques faiblesses du système éducatif actuel, en occurrence, faire passer en classe supérieure les élèves qui n’ont pas le niveau. ” Même si tu as zéro de moyenne, tu peux passer en classe supérieure. Ça c’est quelque chose qu’on ne peut pas encourager”, a-t-il affirmé. Avant de souhaiter une amélioration du système éducatif. 

 Ahoussi Aka

PARTAGER