Accueil A la une Côte d’Ivoire, décès du père Jean Sinsin Bayo « des montagnes »,...

Côte d’Ivoire, décès du père Jean Sinsin Bayo « des montagnes », une bibliothèque de l’Eglise catholique a « brûlé » ce jeudi !

PARTAGER
Père Jean Sinsin Bayo, prêtre du diocèse de Man/Ph DR

L’abbé Jean Sinsin Bayo, théologien, dogmaticien hors pair, est décédé, jeudi matin, à l’Institut de cardiologie d’Abidjan d’une crise cardiaque.

Le diocèse de Man a annoncé par la voix de son évêque, Mgr Gaspard Beby Gneba, le décès du théologien Père Jean Sinsin Bayo, ce jeudi 27 août 2020, à Abidjan. Ce décès intervient après celui de Mgr Laurent Akran Mandjo, évêque émérite de Yopougon, il y a 72 heures. L’Eglise catholique de Côte d’Ivoire vient de perdre immensément deux dignitaires religieux, en moins de trois jours.

Samedi dernier, invité par son jeune confrère dans le sacerdoce pour prêcher ses 25 ans de messe d’action de grâce, l’abbé Augustin Obrou, à la paroisse Saint Jacques des II Plateaux Cocody, père Jean Sinsin Bayo a été soudainement pris d’un malaise pendant l’homélie. Il n’a pu malheureusement terminer sa prédication. Le lendemain dimanche, nous apprenons auprès d’une source proche du père que sa santé était stabilisée. « Il lui manquait de repos. Sinon, ça peut aller maintenant », a rassuré notre interlocuteur, ce dimanche 23.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, décès de Mgr Laurent Mandjo, un prêtre qu’il a ordonné témoigne

Malheureusement, nous apprenions par un message de son diocèse de Man qu’il a été rappelé aujourd’hui vers le Père céleste. Selon des sources, l’abbé Jean Sinsin Bayo est décédé d’une crise cardiaque, ce jeudi matin, à l’Institut de cardiologie d’Abidjan de Treichville.

Eminent théologien et dogmaticien de son temps, professeur de cette discipline qu’il a dispensé durant des années à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest (Ucao) à Abidjan, où il a été aussi vice-doyen de l’Ucao. Ses cours et enseignements spirituels étaient beaucoup suivis et appréciés par les étudiants et fidèles catholiques. Après l’Ucao, l’Archevêque d’Abidjan, Jean Pierre Cardinal Kutwà, lui confie la formation des cadres catholiques d’Abidjan. Structure qu’il géra jusqu’à son décès brutal. Inattendu. Ce jeudi matin ! Pendant ce temps, il avait mis en place une structure de formation dénommée le Mont Thabor, où des cadres laïcs participaient à la formation et récollection, une fois, tous les mois, à Cocody.

Pendant les formations spirituelles qu’il dispensait avec passion et engouement aux groupes catholiques, cet initié de la culture Dan ne s’en privait pas des proverbes de chez lui pour faire passer le message biblique. Il pouvait au cours d’un enseignement, en donner à profusion, avec parfois un sourire anodin. Père Bayo était un homme de la verve et de l’éloquence. Il savait bien parler et ses interlocuteurs étaient émerveillés.

A lire aussi: Côte d’Ivoire, l’hommage du père Abekan à Mgr Laurent Mandjo

D’où le pseudonyme ajouté à son Jean Sinsin Bayo des montagnes. Cette bibliothèque de l’Eglise catholique ivoirienne et même de l’Afrique s’en est allée, sans voir les perspectives et les chantiers que l’Eglise de Côte d’Ivoire s’apprête à célébrer les 125 ans d’évangélisation. Avec les théologiens de divers horizons.

Adieu Père Jean Sinsin Bayo des montagnes ! Tu as été. Tu le resteras à jamais. Tes proverbes et ton immense savoir (Théologique, spirituel, sociologique, anthropologique, philosophique, etc) manqueront aux générations anciennes et futures.

Nous y reviendrons.

Magloire Madjessou

PARTAGER